Close

19 mars 2018

Trace informatique : ne laissez plus traîner vos cookies !

Loin de nous l’idée de faire une mauvaise blague, on parle bien de cette trace informatique et non du cookie, célèbre biscuit. Depuis quelques années maintenant, lorsque vous surfez sur un site (dont le notre), vous visualisez un message expliquant que vous autorisez l’exploitation des cookies pour continuer à naviguer.

Retour dans le passé : les cookies, c’est quoi ?

Cette trace informatique est un mini-fichier texte, stocké sur votre ordinateur au fur et à mesure de vos visites de site et enregistrant chacun de vos passages.

Les caractéristiques des cookies sont les suivantes :

  • leur taille : il s’agit d’un fichier très léger dont le poids n’excède pas les 4Ko. En effet, seulement quelques phrases sont enregistré dans le fichier. C’est d’ailleurs une autre de leur caractéristique :
  • un cookie ne contient exclusivement que du texte. Exit donc l’idée qu’il puisse véhiculer un virus ou autre
  • on ne mélange pas les cookies ! Le site X ne peut pas lire les cookies de Y, c’est la politique de la même origine. Ce qui génère donc (le plus souvent) un seul fichier, même si certains navigateurs en génèrent plusieurs
  • et comme notre biscuit, le cookie a une date de péremption qui eut aller de quelques secondes à plusieurs années.

Quand vos cookies disent tout de vous !

Mais un cookie, ça sert à quoi ?

En fait, il ne s’agit pas que d’enregistrer vos traces. Un cookie, c’est bien plus complet que ça. Le point commun : c’est de retenir une information. Quelqu’elle soit : un identifiant sur un site, de personnaliser un affichage de lecture d’un site, de retrouver un ânier alors que vous avez quitté la page…

L’idée générale est de simplifier l’expérience client, en accélérant l’affichage des pages et en lui permettant une personnalisation poussée à l’extrême. Faites-vous même le test : fermez-vous à chaque fois votre session sur facebook ? Non ? Et bien c’est le cookie (trace en informatique) qui vous permet d’enregistrer tout ceci et vous retrouve facilement.

Ok, mais je risque quoi avec mes cookies internet ?

Concrètement, c’est pas votre maman qui ramera que vous ayez laissé vos miettes sur la table (ok, on avait dit pas de blague…). Rappelons-le, les cookies ne sont pas et ne peuvent pas être des virus. Pourtant, ils peuvent être utilisés à des fins malveillantes : certaines de vos données peuvent ainsi être récupérer à des fins d’analyse.

Ce que dit la loi, par le biais de la CNIL

En modifiant l’article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l’adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe :

  • d’un consentement préalable de l’utilisateur avant le stockage d’informations sur l’équipement d’un utilisateur ou l’accès à des informations déjà stockées.
  • sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d’un service de la société de l’information expressément demandé par l’abonné ou l’utilisateur.

L’article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l’ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe.

En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.

Et pour me protéger ?

Rien de plus simple, la CNIL, autorité compétante en la matière vous précise quelques règles essentielles de protection en vidéo et à retrouver également sur son site internet.

Laisser un commentaire

error: Attention, contenu protégé